Rénovation électrique

Rénovation et remise aux normes électriques
à partir de 139€

Électricien disponible en ligne

Tout savoir sur la rénovation électrique

Une installation électrique désigne en général, un ensemble de circuits et d’appareillages électriques disposé dans un bâtiment pouvant être à usage d’habitation, industrielle, commercial ou professionnel. Cette installation doit être conforme à la norme dédiée à cet effet. Elle doit surtout garantir la sécurité du bâtiment des occupants. Une rénovation électrique quant à elle peut se faire dans le but de corriger un déficit de sécurité ou alors dans le but d’améliorer le confort du bâtiment. La réfection électrique peut être partielle ou totale, mais elle doit se faire obligatoirement dans le respect de certaines étapes. Cet article vous explique pour quelles raisons une rénovation électrique est nécessaire, mais aussi quand et comment il faut le faire.

Électricien expert en rénovation électrique

Intervention et Dépannage
24H/24 et 7J/7

Toute réparation en électricité, recherche de panne et remise aux normes

Devis Gratuit et prix
d’intervention fixe

Artisan électricien professionnel certifié

En quoi consiste la rénovation électrique ?

Une réfection électrique est une opération qui consiste à réparer ou à remplacer totalement une installation électrique. L’objectif de la rénovation électrique est d’adapter l’installation électrique aux normes en vigueur, notamment la norme de référence pour l’installation électrique. La norme NF-C 15-100 puisqu’il s’agit d’elle, présente les différentes caractéristiques des installations électriques et les exigences relatives à leur mis en œuvre.

Cette norme s’applique autant aux nouvelles constructions qu’aux bâtiments en rénovation. Au total, cette norme s’impose à l’électricien professionnel qui doit veiller à l’appliquer de sorte à garantir la sécurité du logement de son client et de ses habitants.

Quoi qu’il en soit, s’agissant spécifiquement de la rénovation électrique d’un appartement, celle-ci peut être partielle ou totale. On parle de rénovation électrique partielle lorsqu’il s’agit simplement de remplacer l’installation électrique dans des pièces bien ciblées du logement. Une rénovation électrique totale quant à elle, désigne le fait de changer complètement l’installation du logement. C’est-à-dire, le tableau électrique, les prises, les interrupteurs, la prise téléphonique, l’éclairage, etc.

Une rénovation électrique, qu’elle soit partielle ou totale, nécessite en amont un diagnostic électrique.

Quand est-ce qu’une rénovation électrique est envisageable ?

Compte tenu de la place indispensable qu’occupe l’électricité au quotidien, il est possible de penser que ce qui régit la nécessité de sa rénovation, c’est sa non-conformité avec la norme ci-dessus présentée. Cette norme vise à garantir la sécurité et le confort de l’habitation. Cela dit, il est rare de trouver les habitations anciennes qui respectent cette norme « rénovation électrique logement ancien ». Ce qui les expose à tous les risques liés à l’électricité.

En effet, les logements qui bénéficient d’une ancienneté d’une quinzaine d’années sont aujourd’hui incapables de supporter les nouveaux équipements qui existent. Cette obsolescence des installations électriques présente donc pour les biens immobiliers ainsi que pour les usagers, plusieurs risques. Parmi ceux-ci, les risques d’électrocution, les risques d’électrisation et aussi, les risques d’incendie.

Ainsi, la réfection de l’installation électrique est requise lorsqu’on habite un logement ancien ou quand vous avez décidé de procéder à sa rénovation. Dans chacun de ces cas, il est obligatoire de vérifier la qualité des installations électriques afin de déceler les défaillances éventuelles et y pallier. Il s’agit d’une mesure de sécurité nécessaire pour soi, pour les autres et pour votre bien immobilier.

Pour ce faire, il faut prendre contact avec un électricien professionnel. Celui-ci se chargera alors de contrôler dans les détails l’ensemble du dispositif électrique. Un contrôle qu’il devra faire du tableau électrique à l’ensemble des prises électriques de votre habitation. À l’issue de cette évaluation, il pourra vous proposer l’ensemble des solutions à envisager pour la réfection de votre installation électrique défaillante afin de l’adopter à la norme NF-C 15-100. En clair, une rénovation électrique est envisageable dans deux cas de figure.

D’abord en cas de vétusté de vos installations. Compte tenu du fait que les installations électriques anciennes n’étaient pas conçues au départ pour supporter tout l’appareillage électrique et électronique actuel, il s’avère nécessaire de les refaire afin d’empêcher une surchauffe de vos appareils et donc des pannes fréquentes.

Ensuite, il est possible d’envisager la réfection afin d’adapter les installations à la norme en vigueur. Et, compte tenu de l’évolution de cette norme, il peut s’avérer nécessaire de procéder à des changements afin d’adapter ses installations aux besoins du moment. Il est aujourd’hui par exemple indispensable de disposer des disjoncteurs. Ceux-ci permettent non seulement de protéger les appareils, mais aussi l’ensemble des installations.

Si avoir une installation électrique conforme est une obligation légale, il faut aussi savoir qu’en cas de non-conformité, si un incident survient, votre assurance ne vous couvre pas. D’où l’importance de s’assurer d’avoir des installations conformes. En plus, il faut que votre réfection électrique soit réalisée par un professionnel.

Pourquoi réaliser une réfection électrique ?

Il est admis que près de 7 millions d’habitations en France sont en marge des normes de sécurité électrique. Plus grave encore, parmi elles, deux millions d’installations électriques anciennes présentent un risque évident de dangerosité. En outre, les dégâts électriques enregistrés chaque année sont nombreux. On compte par exemple 200 décès par électrocution chaque année. Les cas d’électrisations graves sont au nombre de 4000. Au total, ce sont 80.000 cas d’incendie d’origine électrique qui sont enregistrés chaque année sur les 250.000 cas d’incendie. Aussi, peut-on comprendre l’intérêt de réaliser une installation de rénovation électrique.

Mais plus précisément, il faut savoir que la mise en vente d’un logement datant d’au moins 15 ans doit être précédée par un diagnostic électrique obligatoire. Cette vérification permet alors au vendeur d’informer le futur acquéreur de l’état du bien. Ce document descriptif de l’état des installations électriques permet alors de connaître avec précision le niveau de sécurité du bien.

À l’achat d’un logement ancien doit impérativement succéder une rénovation électrique qui, dans le cas d’espèce, ne doit pas être partielle, mais totale. Une réfection partielle serait non seulement coûteuse, mais aussi inefficace. Aussi, faudra-t-il penser à procéder à une remise à neuf des installations électriques. Ce qui commande une rénovation totale dans le cas de la réhabilitation d’un logement ancien, c’est la sécurité d’une part et d’autre part, la fonctionnalité.

La sécurité parce que les installations anciennes sont fragiles. Les fils sont exposés à un risque élevé de surchauffe, ce qui a pour corollaire de nombreuses défaillances sans parler des risques d’électrocution et d’incendie. Dans ce cas généralement, il faut vérifier s’il existe un disjoncteur général, si la mise à terre est réellement adaptée, si les fusibles sont conformes aux normes actuelles. Les normes de sécurité des anciens dispositifs ne s’adaptent pas aux pièces humides, en l’occurrence les salles de bain.

La fonctionnalité parce que les anciennes installations ne répondent pas aux besoins des équipements actuels. Aujourd’hui, le nombre d’appareils utilisés a largement augmenté comparé à il y a une dizaine d’années. Or, les équipements modernes sont conçus tels qu’il est difficile aux installations d’hier de les supporter. Pour satisfaire aux besoins électriques actuels, il est généralement nécessaire de disposer de plusieurs prises électriques et de nombreux éclairages.

Si, la solution pour certaines habitations est de recourir à des multiprises, il est évident que ceci peut être une pratique dangereuse. Enfin, il faut reconnaître que la domotique a complètement changé le besoin en électricité dans de nombreuses habitations. Pour commander l’ouverture et la fermeture de volet roulant électrique , pour faire fonctionner le visiophone, etc., une installation électrique de qualité est requise.

Voilà donc autant de raisons pouvant commander la réhabilitation des installations électriques. Il s’agira toujours de rendre ces installations conformes à la norme NF-C 15-100.

renovation-electrique-1
Penser sa rénovation pour l’adapter à ses besoins

Avant de solliciter un professionnel pour vos travaux de rénovation, vous devez vous-même procéder à un état des lieux. En d’autres termes, vous devez être capable de définir pour quelles raisons et pour quels besoins vous souhaitez une réfection électrique.

Ceci étant, vous devez faire estimer la puissance de votre nouvelle installation électrique. Ce qui est pris en compte ici, ce sont vos appareils électriques, en nombre et en puissance. La puissance de chaque appareil électrique, ou dans le cas contraire, celle des appareils qui fonctionnent le plus souvent en même temps (chauffage électrique, éclairage, chauffe-eau, télévision, appareils électroménagers, etc.), doit préalablement être déterminée afin de connaître quel est votre besoin réel. Par exemple, la rénovation électrique d’une maison ancienne nécessite entre 15 et 35kW. Il est important que le dimensionnement de la puissance électrique de votre logement corresponde exactement à votre besoin. Car, une puissance en moins, c’est-à-dire faible, serait la cause de nombreuses coupures d’électricité. Une puissance en plus, c’est-à-dire forte, provoquerait une augmentation de votre facture énergétique. Voilà pourquoi la puissance de votre compteur électrique doit être ajustée en fonction de votre réel besoin.

Un professionnel seul sera capable en tout cas de déterminer avec précision quel est votre besoin. N’hésitez pas, pour votre rénovation électrique appartement, de solliciter plusieurs devis afin de comparer le prix d’une installation électrique en rénovation, mais aussi la qualité des prestations proposées par chacun.

Sachez en tout cas que votre rénovation électrique maison nécessite de prendre en compte le besoin en électricité de chacune des pièces de votre habitation. Il faut donc prévoir plusieurs prises électriques. La norme NF-C 15-100 exige d’en prévoir en moyenne 3 dans les chambres, 5 dans le salon si sa superficie est de moins de 28 m2.

Les étapes de la rénovation électrique

Que la mise en conformité des installations électriques d’une maison ancienne s’inscrive dans le cadre des diagnostics immobiliers obligatoires pour la vente ou la location d’un bien immobilier, ou qu’elle dépende des travaux de rénovation électrique ou d’extension d’une habitation, elle doit suivre une certaine procédure.

D’abord, il faut procéder au diagnostic des installations électriques. Réalisée par un professionnel, cette première étape de la rénovation électrique permet de se faire une idée précise de l’état de l’installation ancienne. Plus précisément, ce diagnostic va révéler un aperçu général des installations et de ses différents composants, mettre en évidence les risques éventuels liés à cette installation, suggérer ce qu’il faut pour sa mise en conformité, avant de vous présenter la rénovation électrique.

Ensuite, le professionnel devra établir de manière détaillée, un plan d’installation. Pour cette nouvelle installation, il est donc essentiel de dessiner le plan. Les travaux à effectuer dans ce cadre peuvent porter sur le changement des câbles et des fils électriques, sur la rénovation du tableau électrique, l’ajout de nouveaux éléments, etc. Quels que soient les changements induits par ces travaux, il est important de les schématiser.

La troisième étape de la réfection électrique consiste quant à elle, à démonter l’installation ancienne. Le démontage d’une ancienne installation électrique peut s’avérer même plus difficile que la rénovation proprement dite. Le professionnalisme, la rigueur, la patience, sont autant de qualités que l’électricien en charge de vos travaux doit disposer. Le démantèlement de l’ancienne installation requiert de couper préalablement le courant avant de procéder au démontage des câbles, des prises, etc.

Enfin, il y a l’étape de la rénovation proprement dite. Celle-ci consistera à se munir du plan dessiné en amont pour réaliser la pose du nouveau matériel. Cette tâche consistera précisément à procéder au repérage et au marquage des principaux éléments de l’installation. Puis, il faudra passer à l’insertion des gaines. Ensuite, il faudra passer les fils électriques dans les gaines avant de procéder à l’installation des équipements et à leur interconnexion. Par ailleurs, il faudra passer à la rénovation tableau électrique et à la vérification de son bon fonctionnement. Enfin, la nouvelle installation doit être reliée à la prise terre selon la norme électrique .

Pour votre rénovation électrique, il faudra prévoir en plus de l’électricien, des artisans du domaine de la maçonnerie, de la décoration, bref tous ceux l’expertise peut être requise pour un travail de rénovation bien fait. L’intervention de tous professionnels peut faire augmenter le prix de la rénovation électrique.

Quel type de raccordement adopter pour sa rénovation ?

La rénovation électrique d’une maison implique deux types de raccordement. D’un côté, le raccordement apparent et de l’autre, le raccordement encastré aussi appelé raccordement intégré.

Contrairement au raccordement apparent qui se caractérise par des fils visibles, le raccordement encastré se particularise par des fils invisibles. Dans le cas d’un raccordement intégré, le circuit électrique est complètement noyé dans les murs. Ce qui rend cette solution particulièrement esthétique.

Toutefois, il faut dire qu’un raccordement apparent serait souhaitable s’il s’agit d’une réfection électrique partielle ou s’il faut simplement équiper une buanderie ou un garage, des pièces qui ne sont pas soumises à une importante fréquentation. Tel est le cas par exemple s’il faut faire une rénovation du tableau électrique.  Dans ce cas, les câbles peuvent être fixés à l’extérieur des plinthes.

En raison du cout de la rénovation électrique qu’impose un raccordement encastré, une rénovation apparente peut être envisageable s’il ne s’agit pas de remplacer toute l’installation électrique. En effet, le prix de la rénovation électrique encastrée est plus cher parce que ce type de rénovation implique aussi les coûts des travaux de finition dont en l’occurrence, la maçonnerie, la peinture, la tapisserie, etc.

Est-il possible de réaliser soi-même sa rénovation électrique ?

Avoir un esprit bricoleur n’est pas suffisant pour réaliser soi-même sa rénovation électrique. Il est important que celle-ci soit faite par un professionnel qui dispose des compétences, des équipements et du matériel requis pour ce type de travail. À la fin, il pourra vous délivrer un certificat de conformité électrique de rénovation.

L’électricité, malgré qu’elle soit importante dans nos vies, représente un réel danger. Compte tenu de ces risques, notamment le danger d’électrisation ou d’électrocution, voire même un risque d’incendie, vous devez impérativement confier cette tâche à un professionnel qualifié. Vouloir réaliser sa réfection électrique soi-même peut engager, avec le temps, des coûts supplémentaires si jamais un passage d’un câble électrique n’est pas réalisé comme il se doit.

Par ailleurs, une rénovation électrique mal réalisée dans le cadre de la vente d’une habitation par exemple, engage la seule responsabilité du vendeur alors qu’il aurait fait appel aux services d’un électricien professionnel. Celui-ci a été formé pour réaliser aussi bien une installation électrique que toutes les tâches en relation avec l’électricité. Il est donc mieux aguerri que vous ne pouvez l’être, pour effectuer une rénovation électrique répondant aux normes.

Mise en conformité de l’installation électrique

La norme NF-C 15-100 a été précédemment évoquée pour expliquer la nécessité de respecter les règles qui régissent une installation électrique. À présent, il s’agit de présenter, même si c’est de manière sommaire, la quintessence de cette norme.

La norme NF-C 15-100 prescrit en effet, aussi bien l’emplacement que le nombre des prises électriques par exemple. Elle définit aussi quelle doit être la hauteur des interrupteurs, de même que le diamètre des conducteurs. C’est elle qui édicte comment doit se passer la répartition des interrupteurs et de l’ensemble des prises électriques.

Plus spécifiquement, cette norme exige, pour une rénovation électrique, la présence d’un espace technique électrique du logement (ETEL) qui doit contenir la Gaine technique de logement (GTL). Elle exige aussi, au sein du tableau électrique, en moyenne 20% d’emplacements disponibles. En outre, chaque circuit électrique doit être protégé en moyenne par 2 interrupteurs différentiels de 30mA.

Par ailleurs, le plancher chauffant électrique , la plaque de cuisson, le lave-linge, la prise de recharge pour véhicule électrique doivent être protégés par un interrupteur différentiel de type A. Elle oblige aussi d’installer un parafoudre, tout comme elle interdit pour les appareils électriques, les fixations à griffe. Bref, il y a plusieurs exigences que seul un électricien, par ses connaissances, pourra mettre en pratique.

Cette norme, cependant, ne s’applique pas à une rénovation électrique partielle quand bien même, la maison à vendre a plus de 15 ans.

Vous vous demandez peut-être, comment faire rénover votre installation électrique ? Quel est le coût, quels tarifs sont exercés pour une rénovation électrique ? Est-ce que votre tableau électrique est aux normes ? Quel serait le prix d'une rénovation électrique sur une maison ancienne ? Pour un plancher chauffant ? Avec Urgence Électricien, un électricien qualifié et digne de confiance est à votre service. Nous répertorions les électriciens les plus aptes à répondre à vos besoins.

Nos tarifs

Une prestation de qualité et rapide au tarif transparent en région Île-de-France.

Recherche de panne électrique

Entre

80€ et 120€

Devis gratuit

Intervention rapide et déplacement compris.

Pose de chauffe eau électrique

Entre

250€ et 480€

Devis gratuit

Mise en déchetterie et mise en service.

Pose de tableau électrique

Entre

220€ et 450€

Devis gratuit

Intervention sous 30min, mise aux normes du tableau et déplacement inclus.

Réparation de prise électrique

Entre

89€ et 109€

Devis gratuit

Intervention rapide.

Pose de radiateur électrique

Entre

90€ et 180€

Devis gratuit

Raccordement inclus et mise en service.

Remise aux normes du tableau électrique

Entre

90€ et 139€

Devis gratuit

Diagnostique inclus.

Une équipe professionnelle
d'électriciens à votre service

98%
Des clients satisfaits

Axel M. 7 février 2020Personnel compétent, merci pour vos conseils.
Jérome P. 18 janvier 2020Simple, rapide, efficace...
Ambre M. 12 janvier 2020Efficace malgré l'heure tardive ! Je recommande.
Victor L. 22 décembre 2019Prestation très professionnelle. Le technicien est très sympathique :)
Manon B. 14 décembre 2019Très satisfait, merci.

Donnez votre avis





Foire aux questions

Si votre compteur électrique ne se réactive pas, il vaut mieux commencer par appeler un électricien afin de déterminer ensemble les solutions à votre problème. Par téléphone ou par email au 01 85 42 15 02 ou contact@urgence-electricien.com
Notre service vous met en relation 24h/24 et 7j/7 avec un électricien au plus proche de chez vous et sélectionné parmis les plus qualifiés. Avant toute intervention technique, un devis au tarif transparent vous sera remis sur place.
Selon le type de cas, par exemple pour des appareillages vétustes ou non-conforme, les travaux seront pris en charge par le propriétaire et non le locataire. Une panne électrique causée par inadvertance ou négligence sera prise en charge par le locataire selon certaines conditions.

Besoin d'une information ?

Contact

Call Now